X

Consulter la page de notre partenaire HandipulseEn savoir +

HandiCap sur le Monde débarque au Brésil : le pays en vogue du moment !

 
photo site actu 2
 

Après 10 mois de projets à travers le monde pour l’inclusion par le sport et dans l’emploi, c’est – déjà – la dernière escale avant le retour en France. Mais il reste une étape et non la moindre : le Brésil ! Pays aux milles richesses et aux résonances festives, il est aussi réputé pour avoir les habitants les plus accueillants du monde. Entre le mondial de football 2014 qui approche, le boom économique et le chômage quasi-inexistant, le Brésil passionne. En matière de handicap, entre bonnes pratiques, points de vue politiques et accessibilité des stades, HandiCap sur le Monde aura fort à faire !

Un géant vert chaussé de crampons

Chacun voit le Brésil à sa manière : le mondial pour les aficionados de football, les carnavals endiablés pour les danseurs passionnés, l’ambiance nocturne pour les fêtards invétérés, l’immense forêt amazonienne pour les amoureux de la nature… Il y en a pour tous les goûts ! Sans oublier la légendaire ville de Rio, les plages paradisiaques de Bahia et la joie communicative des brésiliens, le tableau est posé et vous vous y voyez déjà.

Parlons de l’accueil des habitants justement. Nous arrivons dans le pays avec une appréhension certaine concernant la langue (malgré une vague tentative d’apprentissage sur Internet), les on-dit sont vite confirmés : rares sont les personnes qui parlent autre chose que le portugais, nous sommes coincés. Mais le ressenti est tout autre, car malgré la barrière de la langue, chaque personne que nous rencontrons tente de communiquer. Les gestes, la ressemblance espagnol-portugais, tout est bon pour se comprendre de la meilleure manière qui soit.

Le pays de la capoeira est souvent synonyme d’insécurité et de violence, tant pour les habitants que pour les touristes. Il est certain que des précautions sont à prendre et nous le découvrons vite, mais avec de nouvelles habitudes (préférer les taxis au bus de nuit, s’informer des quartiers « à risque », ne jamais se promener seul…) notre séjour promet de belles découvertes et des moments inoubliables.

Brésil et handicap : expectatives et découvertes

Le Brésil pourrait être un continent à lui tout seul – et se considère souvent comme tel – avec ses 8 millions de km2 et 194 millions d’habitants. Ses mégalopoles comme Rio ou Sao Paulo comptent plusieurs millions d’habitants et font tourner les têtes. Sa variété de culture et de climat impressionnent : on peut s’émerveiller des chutes d’Iguazu au sud du pays, remonter vers le nord profiter des plages et de la ferveur de Rio, découvrir l’incroyable jungle amazonienne à Manaus avant de s’imprégner de la culture afro dans la région de Salvador. Impossible de prétendre connaitre le Brésil en quelques semaines et nous le savons bien. Nous essaierons du moins de nous baser sur différents secteurs du pays pour obtenir une vision la plus objective possible.

C’est dans la région de Sao Paulo que nous débuterons le séjour, pour rencontrer des organisations innovant pour l’emploi des personnes handicapées. La situation politique, qui à première vue parait proche de celle de la France en matière de handicap, doit être détaillée : nous le ferons notamment avec Mara Gabrilli, députée engagée dans ce domaine.

Nous partirons ensuite dans le nord du pays à Salvador de Bahia. Changement de culture, d’accent et de climat… des actions différentes dans le handicap ? Ce séjour de plusieurs semaines sera l’occasion de rencontrer des organismes sportifs et fondations dans le sport et handicap. Dernier arrêt à Rio de Janeiro, où nous nous intéresserons également à l’inclusion par le sport, en tachant d’en savoir plus sur l’accessibilité et le tourisme/handicap en vue d’un évènement majeur : la coupe du monde de football !

D’ailleurs, qu’en pensent les brésiliens de ce mondial dont on parle tant ? Nous avons pris la température durant nos premiers jours, les premiers avis sont partagés. Conscients d’être sous les feux de la rampe, les brésiliens veulent à tout prix offrir une image positive du pays et montrer que ce n’est plus un pays sous développé mais en développement, qui prétend rivaliser avec les pays les plus riches. Mais le manque de transport et d’organisation du pays,  ainsi que la violence toujours présente effraient, et nombreux sont ceux qui y voient un « quitte ou double » pour l’image de leur pays.

Des actions handicap au ressenti pays, n’hésitez pas à faire un tour régulièrement sur la page projet Brésil

 

 

 

Catégorie(s) :: Brésil
 J'aime :: 8 personnes aiment ce post
Partager cet article

Laisser un commentaire Ajouter un nouveau commentaire -›

Merci de rester courtois


Devenir FanSuivez nous sur TwitterDécouvrez notre chaîneRécuperer nos Flux